Image 02
Logo N°1

Afin d’enraciner durablement le cinéma sur Saint-Estève, la jeunesse stéphanoise doit se sentir concernée par le 7ème art. C’est ce que se sont dit réciproquement l’association Les Rendez-Vous de Saint-Estève et le Conseil municipal des Jeunes, en 2015. Bien encadrés par quelques membres des Rendez-Vous, de jeunes Stéphanois, tous volontaires, déterminés et intéressés, ont créé leur propre association : Ciné Estève Junior. Ils vont sélectionner 2 films, les visionner, les commenter pour, le jour de la projection, les présenter au public et proposer des thèmes de réflexion. De simples spectateurs, les jeunes du projet Ciné Estève Junior deviennent ainsi acteurs culturels ! Comme toujours, les séances proposées par Ciné Estève Junior sont en accès libre et gratuit et… bien évidemment, elles sont ouvertes aussi aux adultes, parents et amis.



Rasta Rockett

Le parrain est Secrets de pains


Film N°1

Vendredi 16 février 2018, 20h, au TDE


Réalisateur : Jon Turtelhaub, 1994, 1h 48, VF


En 1987, Derice Bannock est le sprinter le plus rapide de Jamaïque. Mais son rêve de participer aux Jeux olympiques de 1988 s’effondre par la faute d’un concurrent. Il décide alors de se préparer pour les Jeux olympiques d'hiver de Calgary dans une nouvelle discipline, le bobsleigh ! sport inconnu sous les tropiques...
Une comédie culte. La folle aventure de l’équipe jamaïcaine ! Une histoire (presque) vraie !


Critiques : « Rasta Rocket joue sur toutes les fibres (patriotiques, affectives, sociales), mais savamment dosées et avec un humour irrésistible. La Croix


Les seigneurs

Le parrain est Mon agence automobile


Film N°2

Vendredi 4 mai 2018, 20h, au TDE


Réalisateur : Olivier Dahan, 2012, 1h 37, VF


Patrick Orbéra, la cinquantaine, est une ancienne gloire du football qui a totalement raté sa reconversion. Contraint par un juge de retrouver un emploi stable, il n’a d’autre choix que de partir sur une petite île bretonne, pour entraîner l’équipe de foot locale. Patrick Orbéra est immédiatement confronté à un obstacle majeur : transformer des pêcheurs en footballeurs quasi-professionnels. Il décide alors de faire appel à ses anciens coéquipiers pour l’aider à hisser le petit club breton parmi les grands…

Critiques : « Dahan s'applique à confectionner une œuvre populaire mais pas populiste avec une ambition esthétique bien au-dessus de la moyenne. » Première


Critiques : « Chaque dialogue, chaque situation, chaque personnage est ciselé avec minutie, et mis en scène avec fluidité et perspicacité par l'atypique Olivier Dahan. » Paris Match