Image 02

Les Toiles,

Pour un cinéma populaire de qualité

Depuis 2010, en collaboration avec le Théâtre de l’Étang et l’Institut Jean Vigo de Perpignan, l’association Les Rendez Vous de Saint Estève organise Les Toiles, un Festival de cinéma.

Rappelons que ce Festival se ventile en quatre sessions de trois jours, avec à chaque fois cinq films, soit vingt films dans l’année. Nous avons souvent privilégié des films peu ou pas connus, surtout pour les pays étrangers. Qui avait vraiment entendu parler de films libanais, turcs ou mexicains ?

Cette année, nous présentons quelques films qui regardent un peu en arrière. Nous ne privilégions pas uniquement la nouveauté, mais nous avons choisi de projeter quelques grands classiques des dernières décennies : Vivement dimanche de François Truffaut, Ridicule de Patrice Leconte, Le nom de la rose de Jean-Jacques Annaud ou encore Le cercle des poètes disparus de Peter Weir. Comment seront perçus ces films aujourd’hui ? Rappelons que chaque film est précédé d’une brève introduction et suivi d’un court débat entre le public et l’animateur.

Enfin, ce festival offre des séances réservées à un public scolaire avec des films spécialement choisis pour ce public.

L’entrée étant libre et gratuite, nous vous attendons nombreux !



Du roman à l'écran

19,20 et 21 Mars 2020

La littérature n’a cessé de fournir au cinéma un réservoir sans fond de fictions et de personnages : Robinson Crusoé de Daniel Defoe, Blow Up inspiré d’une nouvelle de Julio Cortazar, De la Terre à la Lune de Jules Verne, La Chambre verte d’après des nouvelles d’Henry James. Belles béquilles littéraires ! Cependant, imaginer qu’un roman est une histoire toute prête pour le cinéma est une illusion. Illusion pour les scénaristes, metteurs en scène et réalisateurs, mais également pour les juristes à cause des droits d’auteurs.

Depuis son invention, le cinéma a toujours été un grand dévoreur de romans. La littérature est même devenue un stock inépuisable pour le septième art. Un succès de librairie est, la plupart du temps, adapté au cinéma. De Lolita (Vladimir Nabokov) à Mort à Venise (Thomas Mann) en passant par Fantômas (Pierre Souvestre et Marcel Allain), ou Hiroshima mon amour (Marguerite Duras), les plus grands livres ont fait le bonheur de nombreux cinéastes qui ont retravaillé de manière parfois sublime – mais aussi souvent paresseuse… – les textes des écrivains pour les mettre en images.

La session Du roman à l’écran célèbre l’union de l’écrit et de l’image. Mais qu’en est-il de l’intégrité de l’œuvre de l’auteur ? Quelle est la part de créativité du scénariste ? Le réalisateur joue-t-il un rôle important dans cette délicate translation ? Peut-on parler de trahison ou de collaboration, d’enrichissement ?

Les Rendez-Vous vous propose des pistes de réponses grâce à une programmation variée d’adaptations cinématographiques de 5 œuvres littéraires. Ces séances offriront l’opportunité de découvrir des romans ou de se replonger dans leur lecture.

- Jeudi 19 Mars - Toiles scolaires - Le petit prince (Mark Osborne) >> Plus

- Jeudi 19 Mars - Toiles scolaires - La gloire de mon père (Yves Robert) >> Plus

- Jeudi 19 Mars - 20h 30 : La reine Margot ( Patrice Chéreau ) >> Plus

- Vendredi 20 Mars - Toiles scolaires - Un Secret (Claude Miller)>> Plus

- Vendredi 20 Mars - 20h 30:L'homme qui voulait être roi ( John Huston ) >> Plus

- Samedi 21 Mars - 14h 30: Le festin de Babette ( Gabriel Axel )>> Plus

- Samedi 21 Mars -17 h:Un secret ( Claude Miller )>> Plus

- Samedi 21 Mars - 20h 30:La promesse de l'aube ( Eric Barbier ) >> Plus

Secrets de Pain

Hommage à Fanny Ardant

11,12 et 13 Juin 2020

Une grande dame du cinéma : Fanny Ardant

Après des études à Sciences Po, à Aix-en-Provence, Fanny Ardant devient actrice pour assouvir sa passion du théâtre. C’est pourtant à la télévision qu’elle se fait d’abord connaître avec la série Les Dames de la Côte de Nina Companeez. Elle y est remarquée par le réalisateur François Truffaut qui lui offre ses premiers grands rôles au cinéma dans La Femme d’à côté et dans Vivement Dimanche. Depuis, elle ne cesse de tourner aussi bien dans des films d’auteur que dans des films plus populaires.

Quatre-vingt-un films ! Une filmographie conséquente, contenant tous les genres cinématographiques. Dirigée par les plus grands réalisateurs français et européens, partenaire de bien des acteurs célèbres, Fanny Ardant doit attendre 1995 pour se voir décerner son premier César, celui de la meilleure interprète pour Pédale douce.

Sa carrière cinématographique ne l’a pas empêchée de jouer au théâtre dans une trentaine de pièces de grands auteurs, de Racine à Strindberg en passant par Euripide, Claudel ou Marguerite Duras. Pour en revenir au cinéma, Fanny Ardant a réalisé trois films : Cendres et Sang en 2009, Cadences obstinées en 2013 et Le Divan de Staline en 2016.

Qu’hommage lui soit rendu !

- Jeudi 11 Juin - 20h 30 :Vivement dimanche ( François Truffaut ) >> Plus

- Vendredi 12 Juin - 20h 30:Lola pater ( Nadir Moknèche ) >> Plus

- Samedi 13 Juin - 14h 30: Ridicule ( Patrice Leconte )>> Plus

- Samedi 13 Juin -17 h:Roman de gare ( Claude Lelouch )>> Plus

- Samedi 13 Juin - 20h 30:Callas for ever ( Franco Ziffirelli ) >> Plus

Optic 2000

Historique des sessions de cinéma passées



Le cinéma Argentin Aujourd'hui

5,6 et 7 Dècembre 2019

Le nouveau cinéma argentin, apparu dès les années 1990, rompt avec la tradition du cinéma des années précédentes avec ses gauchos et ses danseurs de tango. Il se caractérise par un fort particularisme politique.

En effet, le coup d’état militaire de mars 1976 va profondément marquer les réalisateurs et un certain nombre de films que nous présentons ne manquera pas d’en évoquer les traumatismes. Rappelons aussi qu’il faudra attendre 2003 pour que l’immunité dont bénéficiaient les criminels de la dictature soit levée.

Ce nouveau cinéma n’est pas un cinéma d’auteur rébarbatif et certains de ses films ont obtenu un succès commercial international. Citons par exemple Les neuf reines (2000) de Fabián Bielinski, ou Dans ses yeux de Juan José Campanella qui, 24 ans après L’Histoire officielle de Luis Puenzo, a reçu l’Oscar du Meilleur film étranger en 2010.

Notons pour finir une particularité de ce cinéma :l’acteur Ricardo Darín (que nous avons vu dans le film Truman l’an dernier) est omniprésent dans les films argentins, il montre l’étendue de son talent et le public ne s’en plaindra pas !

- Jeudi 5 décembre-20h 30 : Kamchatka (Marcelo Piñeyro) >> Plus

- Vendredi 6 décembre-20h 30:Dans ses yeux (Juan José Campanella) >> Plus

- Samedi 7 dècembre-14h 30: L’ours rouge (Adrián Caetano)>> Plus

- Samedi 7 dècembre-17 h:El clan (Pablo Trapero)>> Plus

- Samedi 7 dècembre-20h 30:L’histoire offcielle (Luis Puenzo) >> Plus

Les jardins du Canigou

L'école et le cinéma

10,11 et 12 Octobre 2019

Tout le monde a des histoires d’école à raconter !

Livres, ordinateurs, marelle, devoirs, cartables et sacs à dos… : de la petite enfance, à l’adolescence, jusqu’à l’entrée dans l’âge adulte, l’école au cinéma s’est penchée sur tous les âges, de la maternelle à l’université. L’enseignant qui exerce « le plus beau métier du monde » et l’école où il exerce cristallisent toutes les tensions et les évolutions de notre société.

Un critique de cinéma a recensé plus de 150 films sur l’école, de Être et Avoir, en passant par Le maître d’école ou Éléphant, il y a beaucoup à dire sur l'éducation.

La commission Toiles des Rendez-Vous a choisi, pour cette première session, d’illustrer chaque niveau de la scolarité par un film :

-Jeudi 10 Octobre-Toiles scolaires -Les Héritiers (M-Castille Mention-Schaar) >> Plus

- Jeudi 10 Octobre 20h 30 - " Université ": Le cercle des poètes disparus >> Plus

- Vendredi 11 Octobre 20h 30 - " École maternelle ": Ça commence aujourd’hui >> Plus

- Samedi 12 Octobre 14h 30 - " École élémentaire ": Monsieur Lazhar >> Plus

- Samedi 12 Octobre 17h - " Lycée ": Les héritiers >> Plus

- Samedi 12 Octobre 20h 30 - " Collège" : Les grands esprits >> Plus

fenoy