Le bénévolat

Café débat animé par Jo Falieu ,

Poète, philosophe et conférencier, Vice-président des Amis de la Laïcité en Conflent (ALEC), Président de la maison d’édition associative «Itaca-éditions».


Dimanche 10 février, 18h, TDE


Jo Fallieu

Les actes de solidarité sont entrés, depuis des décennies, dans l’ordre des priorités de la société civile, trouvant leur origine dans les mouvements pour la paix de l’après-guerre.

La solidarité est une manière de ne pas rester indifférent aux conséquences des catastrophes naturelles comme aux turpitudes des usurpateurs et des cyniques ; d’être conscient des responsabilités qui nous incombent vis-à-vis des générations futures autant que de la nôtre. Cet humanisme, chargé d’empathie et de conscience éthique, se trouve à la source d’un élan de générosité qui parfois découvre avec étonnement ses propres limites.

Par ailleurs, l’effacement de l’Etat face à ses devoirs sociaux, incomplètement assumés, crée un vide qui devient le creuset de la discrimination, de la précarité, de l’assistanat.
Cet état de fait conduit à un certain nombre de réflexions sur la complexité de la démarche solidaire ; est-il normal que l’État se décharge sur le bénévolat d’une partie de ses obligations sociales ? Comment reconsidérer la réalité sociale du travail à la lumière de l’activité bénévole ? Cette éthique émergente du rapport à autrui est-elle une alternative ou un complément nécessaire à la sacro-sainte morale judéochrétienne, voire même laïque ?

Restaurant du Coeur


Café débat parrainé par Dom Brial